Découvertes

  • Publié dans Découvertes

mozhsoulja boyDe son vrai nom Mohamed Camara, MohzShiit Soulja-boy-II est l’un des nombreux mc qui pointe à l’horizon de la relève du hip hop galsen. Le rappeur voudrait remporter le pari de s’imposer dans le mouvement, via la fibre Crunk inspirée par Lil John. Il est dans la musique depuis 2010 et nourrit le rêve fou de vendre plus que ça se fait dans le marché asiatique ; de passage dans les locaux de WWW.DAKARMUSIQUE.COM, il s’est confié, entretien.

Dakarmusique.com : et vous, c’est quoi votre histoire avec la musique ?
J’ai su que je voulais être artiste, lorsque j’étais fan de Lil Wayne, devant des milliers de personnes, il parvient à faire des prestations incroyables, et moi, je me sens d’attaque, je sens que je peux faire des choses similaires ; de plus mes amis m’ont convaincu que je pouvais le faire, c’est ainsi que j’ai attrapé le virus, et depuis je fais mon petit bonhomme de chemin.

Dakarmusique.com : quelles sont vos influences musicales ?
Je le dis clairement, je suis d’obédience Crunk, sinon mes influences tournent aussi autour de cette même musique, le techno, le rock bref tout ce qui est commercial excepté le Mbalax (rires) ; parce que franchement, je ne pense pas que le mbalax puisse développer notre pays.

Dakarmusique.com : vous avez sorti le single clipé ‘’It’smy time’’, pouvez-vous nous en parler ?
En gros j’explique que mon heure est venue, je l’estime vraiment, après avoir trimé comme pas possible, il faut que je monte au créneau pour le dire, le vouloir, le savoir, et y croire ; ‘’it’smy time’’, il faut que je révèle ma détermination; il y a eu des critiques mais c’est de bonne guerre.

Dakarmusique.com : quels sont vos projets ?
Premièrement, c’est être au top, être connu et reconnu au Sénégal et partout dans le monde. Je veux faire du rap galsen une entreprise lucrative, l’amené vers d’autres cieux comme l’on fait par exemple P-Square pour leur musique, le rap va enfin nourrir son homme.

Dakarmusique.com : mot de la fin ?
Si tout se passe bien, et que mes projets arrivent à terme, je voudrais mettre en place un grand studio pour participer au développement de la musique au Sénégal.

Par Moustapha KORERA, DAKARMUSIQUE.COM
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.