Fesman 2011

  • Publié dans Fesman 2011
logo2Si les organisateurs du Festival mondial des arts nègres, à commencer par Me Abdoulaye Wade et le Comité de pilotage, affirment que la manifestation aura bel et bien lieu à date échue, du 10 au 31 décembre, et que tout est presque fin prêt pour cette édition III, d’autres sont persuadés du contraire. Mieux, ils préconisent un autre report qui serait le cinquième, puisque tout s’est fait dans la précipitation. À quelques mois de l’évènement, ils déplorent le manque d’infrastructures, d’implication du peuple et taxent ce Festival de n’être que celui des musiciens. L’un d’entre eux est l’éditeur et écrivain Elie Charles Moreau, selon qui l’organisation va dans tous les sens alors que le Sénégal ne mérite pas cela. «Je dis que le Festival doit être reporté et je persiste et signe, les préalables ont été ratés parce que ce n’est pas à un mois de l’évènement qu’il faut sensibiliser et communiquer, c’est de l’amateurisme et c’est mettre la charrue avant les bœufs».
M. Moreau de poursuivre : «Je suis pour qu’on reporte ce Festival dix mille fois pour que cela puisse réussir et je suis dans une dynamique pour que Wade laisse des souvenirs heureux. Il faut au moins des infrastructures construites pour ce Festival, comme l’a été celui de 1966, on ne doit pas nous faire gober ce genre de Festival sans infrastructures et, comble du ridicule, la Biscuiterie de Médina fait partie des espaces qui accueillent les manifestations. Il n’y a pas de symbole, il y a tout sauf des infrastructures. On a 365 jours dans l’année et ce n’est pas au pied levé qu’on va tenir ce Festival». L’écrivain d’ajouter que, pire, les Sénégalais ne savent même pas ce qui se passe autour d’eux, ne comprennent pas le Festival mondial des arts nègres. «Le Sénégal devait être dans une période de réjouissance, mais la population n’est même pas dedans. Il devait y avoir une évaluation avec l’intelligentsia et au-delà du Festival, que des intellectuels puissent garder le contact».
Se faisant plus précis, l’écrivain affirme : «Le Sénégal ne mérite pas cela, il faut reporter ce 3e Festival mondial des arts nègres du 31 mars au 20 avril 2011, cela fera trois semaines comme prévu, et j’ai dit 31 mars parce que si c’est le 1er avril, les gens penseront qu’il s’agit d’un poisson d’avril. Et puisque ce Festival a attendu 5 ans, il peut encore attendre quelques mois que le parc culturel de Wade soit réfectionné. Le président dit assurer son Festival afin qu’il lui survive, qu’on dise dans quelques années le Festival de Wade, mais pas qu’on le dise en rigolant, je crois qu’il ne le mériterait pas, c’est quelqu’un que j’admire».
Élie Charles Moreau de dire que le Sénégal a en destin de faire un Festival réussi comme les deux premiers. «Il ne faut pas que le Sénégal soit la risée du monde, il ne s’agit pas non plus de se faire des sous, mais d’assurer, parce que même un Festival de quartier ne se prépare pas en trois mois».


Oumou Sidya DRAME

Article Source : Popxibaar.com