Interviews

  • Published in Interviews

alienzikREX- T est un membre d’ALIEN ZIK  qui est un  groupe de hip hop résidant  au niveau des parcelles assainies. Le groupe a  à son actif une mixtape de 16 chansons en 2008 et un album double CD de 36 sons en 2010. Ils sont  composés de 8 membres à savoir Indice, Baryo, Karismatik Dixa, Shaheed Abdalah, Twenty 4 Seven, Diabolo, Bushra et Rex –T. Ce dernier  a accepté de répondre aux questions de dakarmusique.com.

Dakarmusique.com : définition du concept d’ALIEN ZIK
ALIEN est à prendre comme tout ce qui est étrangère à la terre, qui vient d’ailleurs en quelque sorte, et ZIK comme diminutif de musique. Le produit fini donne Alien musique, une musique nouvelle  et différente de ce qui se faisait auparavant tant sur le plan des paroles que sur celui des beats.

Dakarmusique.com : l’actualité d’ALIEN ZIK
L’actualité c’est que nous sommes en train de travailler pour la sortie d’un album double CD  qui sera vraiment différent de « BENENE PLANETE » inchala. Nous nous sommes vraiment surpassés pour montrer que la musique, bien avant le public, c’est l’artiste d’abord. Vous y retrouverez toute sorte de sonorités qui entre dans le cadre de la philosophie du groupe : hip hop, world musique etc.  De plus, nous avons abordé des thèmes différents de ceux de l’album précédent, la manière de les aborder a également changé avec cet opus qui sonne comme celui de la maturité.

Dakarmusique.com : pouvons nous avoir le titre et la date de sortie du nouvel album ?
Nous n’avons pas encore calé de date pour la sortie de l’album pour ne pas avoir à le changer par la suite.  C’est le business qui en est ainsi ; il peut y avoir des problèmes de date, d’argent etc. Mais nous en sommes à la phase terminale, il ne reste que des réglages à faire. Pour ce qui est du titre nous ne le savons pas encore à vrai dire. Il y a tellement de thèmes qu’il faudrait  encore plus de temps pour l’englober dans un concept.

Dakarmusique.com : pourquoi le choix d’un double album ?
Nous sommes des poids lourds (rires). Le choix peut se justifier par l’effectif que nous avons. Nous sommes un groupe de 7 à 8 personnes. Il y a beaucoup de têtes, beaucoup d’imagination et chacun veut apporter une touche particulière  dont il pourra se reconnaitre. De plus, l’expérience nous a montré  qu’un album c’est comme un corps humain. S’il ya une couleur qui manque, ça va se ressentir tout de suite, raison pour laquelle nous prenons toujours le temps de bien travailler nos sons et de tout faire pour que le produit fini frise la perfection. Même quelqu’un qui n’aime pas le hip hop, en écoutant l’album à venir, va automatiquement s’y reconnaitre inchala.

Dakarmusique.com : vous prétendez faire toute sorte de musique, alors peut-on dire qu’aucune oreille ne se refuse à votre musique car vous auriez la clé de sol ?
Même si tu n’aimes pas le hip hop tu es amoureux d’ALIEN ZIK dans la mesure où, nous sommes des artistes qui savons ce que nous faisons, c’est que la musique. Dans la groupe il y a des personnes qui travaillent sur le beat, d’autres font le mixage, la musique etc.

Dakarmusique.com : comment vous répartissez-vous les taches si l’on peut dire ?
KARISMATIK DIXA  par exemple c’est lui qui fait le rap en français en plus des beats et du mixage. En quelque sorte c’est lui qui fait le plus difficile du boulot. INDICE  est l’Imam du groupe, à chaque fois que y a  des blocages, c’est lui qui prie dieu pour que les choses aillent pour le mieux.

Dakarmusique.com : pour les profanes comme nous, pouvez- vous nous dire c’est quoi un beat ?  Qu’est ce qui fait que, dans vos chansons, les beats sont de haute facture ?
Je vais essayer de donner une réponse  bien que ce n’est pas moi qui m’occupe des beats. Le beat c’est la musique. Partout dans le monde, pour faire de la musique,  il y a un support qui guide et donne le tempo. Le hip hop, le rap, le blues, le zouk … chaque musique a son beat. Bien avant les paroles, des qu’on entend le beat ou le support, on devrait être en mesure de dire que c’est du rap, du Jazz ou de la soul musique. C’est ce qui a fait défaut, à un moment donné, pour ce qui est du rap galsen.

Dakarmusique.com : qu’est ce qui fait la particularité de votre musique ?
Notre particularité c’est l’innovation. Il suffit de prendre une de nos chansons, de mettre à coté celle d’un autre rappeur du hip hop galsen  pour que la différence soit visible à l’œil nu.

Dakarmusique.com : parlez nous de votre style et de la multitude de langue que nous remarquons dans vos chansons ?
Notre style, comme je le dis souvent, c’est la différence. Nous avons pris  le temps de nous faire une identité. C’est la particularité qui fait l’artiste, sans elle, je peux dire que tu n’existes pas. Il y a beaucoup d’artistes et beaucoup de groupes. Mais nous avons travaillé notre style de  sorte que, quiconque entend un son, s’il est d’ALIEN ZIK, il le saura automatiquement.
S’agissant des langues vous avez raison de le signaler. DIXA par exemple, il fait du rap en français. Et si  tu es bien dans la langue de Molière, tu remarqueras vite fait son niveau de langue. Quant à BARYO, les gens peuvent répéter voire mémoriser ses paroles. Personnellement mes textes sont un peu difficiles parce que je vise la technicité. DIABOLO  lui vise le slang et fait des jeux de mots. Je pense que c’est cette diversité qui fait vivre et progresser un groupe. Ce n’est pas intéressant pour un groupe de 7 à 8 personnes d’avoir la même écriture et le même flow. C’est ce qui fait en quelque sorte notre force. Une personne te dira que c’est BARYO qui lui plait dans le groupe à cause de sa façon  de rapper et pour  une autre c’est DIABLO. Là tu as deux fans pour le groupe au lieu d’un et c’est la variété  qui le fait.

Dakarmusique.com : le rap a-t-il perdu de sa force par rapport a ce qu’il était il y a dix vingt ans ?
Dans un sens oui et dans un autre non. Coté vente par exemple, le rap a perdu de sa force et c’est partout dans le monde. L’industrie du disque ne marche plus aussi. Pourquoi ? Parce qu’il y a la mondialisation. Tout le monde a accès à ton album sur le net et  cette situation favorise les  pirates. Dans un autre sens c’est bien quand même dans la mesure où l’artiste y gagne en popularité mais financièrement ça ne le fait pas.

Dakarmusique.com : Que pensez-vous du tube de l’année qui consacre les rappeurs ?
Partout à travers le monde il y a des  initiatives du genre tube de l’année, Grammy Awards etc. Si c’est fait comme il se doit le hip hop en gagne et ça avance. Mais si tel n’est pas le cas il y aura toujours des problèmes et cette situation peut ralentir la marche du mouvement. Nous les artistes  sommes des adultes et nous n’avons plus le droit de faire des choses pour ne  rien y récolter. Le tube de l’année, les organisateurs ne peuvent le faire sans les artistes, de même,  les artistes non plus ne peuvent le faire sans les organisateurs. Donc même si  le business  n’est pas du 50/50 que les artistes s’y retrouvent. Nous, ALIEN ZIK, avons dépassé l’époque où on nous dit que vous allez participer à tel événement pour y gagner une promo. Si nous avons besoin de promo il y a les concerts et autres. Nous n’interdisons à personne de participer à un événement quelconque.  Qui se retrouve dans un deal n’a qu’à y aller.

Dakarmusique.com : est- ce que ALIEN ZIK se retrouve dans le tube de l’année ?
Tout ce qui fait la promotion du hip hop galsen nous intéresse et nous interpelle directement. ALIEN ZIK ne se retrouve pas dans le tube de l’année parce que nous ne sommes pas des sots. Nous avons été nominés en 2009. Je leur ai dit que je suis partant pour tout ce qui participe à faire évoluer le rap. Que ça ne soit pas une compétition et qu’il n y ait pas de deal non plus.  Les termes étaient clairs et  ils m’ont assuré qu’il en serait ainsi et que nous allions recevoir des invitations parce que l’entrée était gratuite pour que notre public puisse y participer. Au dernier moment, on m’a dit qu’il y avait changement et que les tickets seraient en vente. Alors j’ai demandé à être payé.  La situation n’a pas évolué et je suis resté chez moi le jour j. Il faut que les rappeurs soient des adultes et sachent que ce qu’ils font c’est un travail, c’est du business. L’organisateur travaille sur les sons des artistes et pour faire la promotion de son événement il utilise les tubes des artistes donc qu’il nous  respecte.

Dakarmusique.com : de quoi a besoin le hip hop ?
Avant tout des connaisseurs, du public. Il faut que les gens aillent faire des recherches ; comme ça, en écoutant le son d’un tel, ils sauront automatiquement s’il est bien ou pas. Ceci  est très important dans la mesure où, si nous ne pouvons pas distinguer le bon du mauvais  artiste, nous pouvons faire la promotion du médiocre en achetant le produit  et tuer la culture de l’excellence en l’ignorant. Si le hip hop  n’arrive pas à percer c’est parce que les gens ne comprennent toujours pas que 1+1=2. Les gens polémiquent plus qu’ils ne travaillent malheureusement au Sénégal.

Dakarmusique.com : mots aux fans et aux mélomanes
C’est à  vous dakarmusique.com  que je vais adresser ce dernier mot. Je vous exhorte d’aller frapper à  la porte de ceux qui font le vrai hip hop ou la vraie musique. Ne faites pas d’interview avec n’importe qui parce que les TV ont tendance à donner la parole à des gens qui ne sont pas habilités pour parler de hip hop ou de musique  malheureusement. Il faut qu’il y ait une vraie sélection dans le hip hop et dans la musique.

Par Abdoulaye DIAW, dakarmusique.com
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.