Avertissement
  • JFolder::files : le chemin n'est pas un répertoire. Chemin : /home2/dakarplw/public_html/images/omo
Annonce
  • There was a problem rendering your image gallery. Please make sure that the folder you are using in the Simple Image Gallery Pro plugin tags exists and contains valid image files. The plugin could not locate the folder: images/omo

Dakar By Night

ndongo dC’est la question que se pose  le public venu nombreux samedi soir  au Cœur d’Adéane supporter les  stars en herbe.Ces premièrescitées ont eu le privilège de sortir victorieux de leur confrontation directe avec respectivement les moins chanceux  que sont : BADZO, NIGGER PACO ET ZEUSS.


Comme depuis le début de la compétition, le jury n’a pas eu froid aux yeux et s’est décidé en toute autonomie avec un respect strict  des règles du jeu.Et pour parler de respect,nous pouvons dire, sans risque de nous tromper, que le manque de respect de certains supporters a failli gâcher la fête.Heureusement qu’il y a eu plus de peur que de mal en ce sens que  des invites  comme Prophète, le groupe HIP 2 HOP, YATFU, et Ndongo J du DARAJI FAMILY étaient de la partie pour faire comprendre aux mélomanes surexcités que hip hopvoulait dire Paix, Amour, Unité et Amusement d’où le titre d’une des chansons de JAMES BROWN « Peace, Love, Unity and Having fun ».C’est dire que le hip hop est une culture pacifiste malgré l’image médiocre que des profanes en ont véhiculée et qui ne cesse de le suivre partout comme son ombre.
À la rubrique des réactions, Sophie la secrétaire général du JOYFULL FAMILY  qui «  promet de belles surprises à la grande final au stadium Marius Ndiaye »  se dit très satisfait du déroulement de la compétition parce qu’il y a «  un public mûr et les rappeurs ont bien respecté le thème qui est la non violence. » C’est dans ce canevas que NDONGO J du DARAJI FAMILY qui promet un nouveau single ego trip en Avril se confie en ces termes : « J’ai bien aimé la soirée, j’ai découvert de nouvelle tète, j’ai entendu de nouveau groupe et c’est très intéressant pour moi parce qu’au delà du fait que je sois artiste, j’ai aussi une casquette de producteur  avec le label Bois Sacré et j’ai peut être repéré des gens. »

Par Abdoulaye DIAW, Dakar Musique
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

{gallery}omo{/gallery}