A la une

coumba gawlo seck 2018

Suite à la publication dans la presse d’un emprunt de 17 millions de Coumba Gawlo à la banque CNCA et face à l’amalgame entretenu sciemment pour nuire à l’image de marque de l’artiste, la cellule de communication de Gomedia tient à apporter les précisions suivantes.

 

D’abord que le contentieux révélé entre la banque et son ancienne cliente est un secret de polichinelle, il reste dés lors aux conseils des parties, en phase avec la procédure de justice, de trouver les modalités pratiques pour le recouvrement de cette dette qui, pour précision, remonte à 2014 et ne constitue pas un crédit mais une autorisation de dépassement approuvée par la banque.

Ensuite que l’objet du litige porte essentiellement sur le montant des agios cumulés et déclarés par la banque, et qui semblent exagérés pour les conseils de l’artiste qui contestent la facture, d’autant plus que le compte visé avait déjà été fermé.

Enfin que de telles procédures, régulières, n’entachent en rien la crédibilité de l’artiste qui reste une actrice économique crédible .

Par ailleurs, la cellule de communication précise que la situation financière de la PDG de Gomedia reste liée à la bonne marche de ses affaires qui prospèrent, en atteste, l’ouverture de succursales de la structure en Mauritanie, Niger et Côte d’Ivoire, avec un investissement financier conséquent.

Dés lors , tout autre développement tendancieux de cette banale affaire ne serait qu’acharnement et que l’intention manifeste de lynchage médiatique est déjà vouée à l’échec.

 

La cellule de communication de Gomedia